Les traditions et coutumes du mariage hindoue

Traditions et coutumes mariage hindoue - Blog Beauté Fashion

Les coutumes et traditions du mariage en Inde

Le mariage indien est un événement sacré et religieux qui constitue une étape très importante dans la vie des mariés et qui est dicté par des traditions anciennes suivies depuis plusieurs siècles. Ce dernier diffère de ce que l’on peut rencontrer en Occident. En effet, 90% des mariages sont souvent arrangés entre deux familles d’une même catégorie social, appelée « caste » en Inde. Ce système social est très ancré dans la culture hindoue et respectée par la grande majorité des familles. Le caractère religieux du mariage est très respecté, ainsi les cérémonies peuvent durer jusqu’à deux semaines dans certains cas et représenter un budget très important !

Nous allons découvrir comment un mariage hindoue se déroule ainsi que les coutumes et traditions qui l’entoure.

La rencontre des familles des mariés

Famille mariée Mariage Hindoue

Cette étape importante est appelé en Inde le « nichayadartham ». Ce mot peut être traduit en français par le mot « engagement ». Lors de cette rencontre plusieurs sujet sont abordés et des décisions sont prises concernant notamment le dot ou la date de la cérémonie. Le dot est une somme d’argent ou un bien (exemple : une maison) appartenant à la famille de la mariée que cette dernière léguera au marié et à sa famille. Son montant est alors discuté et déterminé lors du « nichayadartham ». Aussi, cette rencontre permet de déterminer la date et l’heure de la cérémonie. Pour cela, les deux familles font appel à un ou une voyant(e) qui évaluera la compatibilité du couple et décidera du cadre temporel du mariage en fonction des indications donnés par les astres. Le plus souvent la cérémonie a lieu entre les mois de mai à juin ou de novembre à février.

 

Le déroulement de la cérémonie, nomée « kalianon »

Couple de mariés Mariage Hindoue

Le « kalianon », autrement dit la cérémonie de mariage est dictée par des rituels sacrés qui sont suivis à la lettre. Les vêtements portés par les mariés sont les suivants :

  • La femme est le plus souvent habillée d’un sari de couleur rouge, accompagné de bijoux traditionnels (collier, bracelet, matra etc…)
  • L’homme,quant à lui, porte un vêtement blanc appelé chandail et un chapeau traditionnel de mariage

La cérémonie en elle-même se déroule en plusieurs étapes :

Tout d’abord, le marié offre au frère sa future femme une bague nommé « tholan ». Cette bague en or représente le respect et la confiance entre ces deux hommes. Le frère de la mariée accompagne ensuite son futur beau-frère jusqu’au lieu de la cérémonie appelé « manavarai ».

Le prêtre commence ensuite un rituel qui durera plusieurs heures puis, la mariée arrive à son tour accompagnée de sa famille et de sa sœur. La coutume d’appliquer des modèles élaborés, « mehndi », aux mains et aux pieds est un symbole de satisfaction et de bonheur dans le mariage. Cette croyance provient de la couleur rouge utilisé pour reproduire cette forme d’art. Elle est universellement considéré comme être bon augure, et se retrouve aussi dans la couleur de la robe de la mariée comme vu précédemment.

Mehndi Dessins mains Mariage Hindoue

La bénédiction sacré des futurs époux

Les mariés, maintenant arrivés tous les deux, le prêtre scelle leur union après les avoir bénit à l’oral. Les invités célèbrent cette bénédiction en lançant des fleurs sur le couple. Le marié est ensuite invité à mettre autour du coup de sa la future femme un collier nommé « thâli »qui est préalablement bénit par le frère et la sœur de la mariée. Cette coutume est signe de prospérité au sein des deux familles.

L’époux appose ensuite un point rouge (« poddu ») sur le front de sa bien aimée pour sceller leur union puis le couple procède à l’échange de leurs collier de fleurs qu’ils portent depuis le début de la cérémonie. À présent, le couple de jeunes mariés invoquent les dieux en faisant sept fois le tour d’un feu sacré. Les époux prient ainsi pour la fidélité, la paix et une vie heureuse.

Couple mariés Rituel Mariage Hindoue

Après ce rituel, deux bagues, le « minji » et le « metti » sont plongées dans un récipient d’eau. Les époux doivent ensuite les retrouver en plongeant leurs mains dans l’eau, ceci a pour objectif de resserrer les liens entre les mariés. Le mari passe ensuite la bague (« minji ») autour de l’orteil de la mariée. Puis à son tour, elle fait de même avec une bague nommé « metti ».

Rituel Mariage Hindoue

 

Suite à ce rituel les personnes âgées sont chargé de conjuré le sort du mauvais œil (arathi) avant de permettre aux mariés de recevoir leur dernière bénédiction en se prosternant au pied du prêtre et de leurs parents. Au même moment les invités les bénissent avec du riz appelés (« thiru pootuthal »).

Enfin, les cadeaux des deux familles sont remis aux mariés et le repas peut être servi aux invités. Ce dernier clôt la cérémonie. La fête, moins traditionnel, peut ensuite commencer.

 

En cas de décès du mari

Dans cette triste situation, la femme est tenue de ne plus mettre de bijoux et est condamnée à être habillée de blanc (couleur du deuil dans la culture hindoue) pendant toute sa vie. Elle est aussi contrainte de ne plus porter le « poddu », ce point rouge apposé par le mari caractérisant leur union. Bien souvent, ces femmes deviennent malgré elles la risée et le souffre-douleur de leur famille puis elles sont mises à l’écart par exemple lors des futures cérémonies religieuses. Un remariage est souvent mal perçu dans la culture hindoue.

Cette article est à présent terminé. J’espère vous avoir un peu plus éclairé sur la culture hindoue qui joue un rôle prépondérant dans la vie du peuple indien. Je vous conseille pour aller plus loin de consulter ce documentaire sur la culture hindoue d’une durée de 23 minutes qui vous présentera un contexte plus large que l’aspect seul du mariage :).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *